Notre sélection de véhicules

La passion:

En collaboration avec :

(retour a l'accueil)

HISTORIQUE :

Landaulet UNIC sur la Croisette dans les années 50

l'hotel Gray d'Albion de Cannes
Hotel Gray d'Albion

         Hubert AURAN a passé son enfance à CANNES, où son Père était directeur de l'Hôtel GRAY d'ALBION. Ainsi au début des années cinquante, en se rendant à l'école, il a eu la chance de pouvoir côtoyer de nombreux véhicules anciens et populaires dans les rues, d'admirer quotidiennement de beaux engins de Pompiers et de Police en réalisant un (petit) détour sur l'itinéraire scolaire imparti, car la Caserne et le Commissariat n'étaient pas loin, et également parce que son Père et les relations paternelles avaient la possibilité de s'offrir de belles voitures pour se déplacer... Il est inutile d'ajouter que les promenades dominicales avaient lieu sur la Croisette, où stationnaient les luxueux coupé-chauffeurs, landaulets et autres limousines de Maîtres (Delage, Hispano-Suiza, Voisin, Panhard & Levassor, Delahaye) d'avant guerre devenus obsolètes et reclassés en "voitures de Grande Remise"...

Car de Police PEUGEOT D3A en intervention années 50

         Quant aux longs déplacements et voyages ils se sont toujours fait avec les voitures paternelles, surtout sur notre chère Nationale 7, ce qui a aussi permis de découvrir l'existence de fabuleux camions et autocars (Berliet, Bernard, Willème, Somua, Delahaye, Panhard, Latil, Saurer, Rochet-Schneider, Unic, Isobloc, Chausson) qui fascinent tout autant et sinon plus encore Hubert.





Autocar ISOBLOC à Lyon années 50 (arch N.Tellier)

         Et ainsi avant même les ambitions scolaires, la passion est déjà là!

         Dès 1961, bien qu'encore jeune et à l'insu de son Père (la majorité étant à 21 ans), lors des vacances scolaires dans la propriété familiale de Noves, et il faut bien l'avouer avec quelques complicités, Hubert réalise enfin son rêve en acquérant une, puis plusieurs voitures (limousine Delage D6-70, coach Talbot T 120, coach Panhard & Levassor X 77, roadster Darl'mat, cabriolets Citroën 7C et Peugeot 402...), et également des camions Citroën P 45 et Berliet GDM.

         Mais en 1964 lorsque le "pot aux roses" est (partiellement) découvert par le Père, c'est la catastrophe et l'épée de Damoclès s'abat: soit se débarrasser des véhicules acquis et mis au jour (les préférés naturellement), soit être mis à la rue comme un malpropre! Mais comme toujours, c'est la passion qui l'emporte sur la raison! Hubert fait donc son balluchon, mais surtout il lui faut trouver d'urgence un local pour héberger les véhicules, et un moulin désaffecté sera loué. Quant à l'insoumi, c'est l'Armée qui le logera pendant un an et demi de Service Militaire en Allemagne.

         Puis en 1966 lorsque le devoir patriotique est terminé il faut trouver du travail pour continuer à acheter des véhicules, mais aussi pour pouvoir s'occuper des petites minettes qui n'apprécient certainement pas les hommes oisifs et miséreux! Alors les camions sauvés quelques années auparavant ont l'idée de faire preuve de reconnaissance, ce qui incite Hubert à créer une petite activité de transport avec deux de ses camions: les Citroën U23 et P45, évidemment toujours conservés actuellement, puis restaurés en bonne et due forme lorsqu'ils ont pris leur retraite (sauf pour les tournages) il y a de nombreuses années, comme ils le méritaient!

         Puis en fin 1968, les nombreux contacts dans le milieu "automobiles anciennes" mettent Hubert en rapport avec un Marseillais pagnolesque, mais extraordinaire Ferdinand C... qui recherche des véhicules anciens pour un tournage de film d'époque. C'est la révélation! Les véhicules stockés en l'état (pour leur éviter le funeste chalumeau du ferrailleur) pourront désormais être restaurés, voire circuler dans une ambiance de leur époque, tout en s'auto-finançant! Et en Janvier 1969 c'est le début d'une longue carrière imprévue qui commence.

         Peu après, une autre passion somnolente prend forme lorsque le Chef de Corps des Pompiers de Noves sollicite Hubert pour l'engager comme Pompier Volontaire. D'abord attiré par les camions rouges, c'est le "feu sacré" qui le motive dorénavant, ainsi il devient Lieutenant volontaire et cette passion ne le quittera plus depuis plusieurs décennies et de plus le rend acquéreur d'anciens "véhicules rouges" qui viennent compléter bien naturellement son parc de véhicules de jeu.

         Actuellement, plusieurs décennies plus tard, et avec plus de 800 films ou téléfilms à son actif, de nombreuses activités liées aux véhicules de toutes époques Hubert AURAN restaure toujours du matériel et continue son activité pour longtemps encore s'il le peut, mais aussi avec la même foi et pour son plus grand plaisir ...!

WILLEME R15 sur la RN7 années 50 (Arch JF Colombet)
BERNARD 150MA sur la RN7 années 50 (Arch N.Carayon)
BERLIET GDM10 sur la RN7 années 50 (Arch F.Coeffier)

Nous contacter :

	ETS AURAN AUTOMOBILES
     	13550 NOVES
Téléphone : 04.90.94.04.05 Répondeur : 04.90.94.00.14 Télécopie : 04.90.92.94.63 Portable : 06.07.03.20.17 (Hubert) Véhicules : 06.08.02.03.14 : 06.33.55.96.38 : 06.85.10.58.75 Email : contact@auran-automobiles.fr
Pour tous renseignements, photos et devis nous contacter uniquement par téléphone ou fax. Merci

Responsable : Hubert AURAN

Situation géographique : NOVES est situé dans le Nord-ouest des Bouches du Rhône.

Accès :

Autoroute A7, sortie Avignon Sud à 2kms et 2mn

TGV, Gare Avignon TGV à 10kms et 10mn